Bijoux Privés vous informe :

Les métaux

Les métaux précieux sont les suivants :

  • Or, argent, palladium, platine, rhodium.

Les alliages de métaux précieux sont les suivants :

  • Or blanc, rose, jaune, noir. Acier, laiton, cuivre.

Les placages sont des bijoux recouverts d’une fine couche d’un autre métal. Ce procédé est utilisé pour protéger le bijou ou pour réduire la proportion de métal très onéreux : vermeil, plaqué or, or 2 ou 3 tons.

Les autres matières souvent utilisés en bijouterie :

  • céramique, cuir, cordes, plumes…

Les métaux précieux et leur poinçon  : Accès à nos sélections via le clic

L’or : sa pureté est définie par le « carat or ». Il est pur à 24 carats mais n’est pas utilisable sous cette forme en bijouterie car il est trop mou. Il faut donc un alliage avec d’autres métaux pour le rendre plus solide (cuivre et argent).

L’or 18 carat (750 : composé de 750/1000e d’or fin) Le poinçon de garantie de l’état est la tête d’aigle

L’or 9 carats (375 : composé de 375/1000e d’or fin) Le poinçon de garantie de l’état est le trèfle Il est donc moins cher que le 18 carat mais ses qualités esthétiques restent identiques.

L’or se décline en plusieurs couleurs :

• Rose (alliage d’or, argent et cuivre dont les proportions sont différentes de l’or jaune)
• Blanc (alliage d’or, palladium, cuivre et zinc) pour être ensuite recouvert de rhodium (rhodiage).

L’or jaune se décline aussi en 2 et 3 tons : c’est de l’or jaune recouvert d’or rose ou de rhodium. C’est un plaquage.

L’argent 925 c’est 92,5 % d’argent pur. D’autres métaux constituent le reste pour plus de solidité. Les principales sources sont le Mexique et le Pérou Le poinçon de garantie de l’état est la minerve.

Le vermeil : argent (95 %) recouvert d’or (minimum 5 microns). La masse d'or représente environ 1/20 du poids total (loi Française pour l'appellation "Vermeil") Un poinçonnage est en forme de V. Ne pas confondre avec le plaqué or constitué de laiton recouvert de 5 microns d’or. Le vermeil est plus précieux.

Le platine 950 (95% de platine) : métal rare qui ne perd pas d’éclat avec le temps. Il est souvent travaillé pur et du fait de sa solidité il est utilisé pour le sertissage* des pierres précieuses. Le poinçon de garantie de l’état est le chien-loup.

Palladium : La joaillerie représente 5 % de la consommation mondiale ; le palladium y est utilisé par exemple dans la composition de l'or blanc qui est un alliage d'or et de palladium (4 à 5 %). Il est bien plus rare que l’or. Il est léger et hypoallergénique.

Rhodium : métal rare et cher (environ 30 000 euros le kilo). Il est utilisé dans la composition de l’or blanc ou pour plaquer les bijoux en argent pour éviter le noircissement de celui-ci et rend le bijou plus brillant. La durée de vie de la couche de rhodium sur un bijou dépend de l'épaisseur du dépôt et du soin porté au bijou.

Les autres alliages :

L’acier : C’est le métal tendance ces dernières années aussi bien pour les femmes que pour les hommes. Il est souvent associé au cuir et à la céramique. C’est un alliage composé de fer, carbone, chrome (Absence de nickel pour le 316L). Il peut être travaillé afin d’obtenir des aciers vieillis et de différentes couleurs et textures. Il est hypoallergénique et non corrosif. Très résistant et indéformable il ne nécessite pas d’entretien.

Laiton : alliage composé essentiellement de cuivre et de zinc, aux proportions variables dont l’oxydation est vert-de-gris.

Les plaquages et le PVD :

On trouve différents plaquage : plaqué or (sur le laiton), plaqué rhodium (sur l’or blanc), plaqué palladium (sur le laiton).

Plaqué or : en général c’est du laiton ou du cuivre recouvert d’une fine couche d’or (plaquage), la couleur du laiton étant très proche de l’or. Les bijoux plaqués or ont un poinçon, celui du maitre d’ouvrage.

Plaqué palladium : cette matière s'obtient par plaquage d'une couche de palladium sur du laiton.

Plaqué rhodium : matière obtenue par plaquage de rhodium sur de l’or blanc.

PVD : C’est un procédé qui permet de recouvrir un métal d’un revêtement d’or ou autre métal. PVD est synonyme de «dépôt en phase vapeur physique”, une référence à la procédure utilisée pour le fabriquer. On le trouve sur de nombreux bijoux différents, notamment des montres pour donner des teintes à certaines pièces (teinte or rose, teinte noire).

D’autres matières utilisées en bijouterie :

La céramique : matière à base de terre cuite, de la famille des faïences. De plus en plus tendance en bijouterie. Terre argileuse cuite au four puis émaillée (colorée). C’est une matière légère, élégante, brillante et hypoallergénique. Les bijoux en céramiques sont résistants et ne se rayent pas.

 

Pierres précieuses

Le Diamant

  • Couleur : incolore mais il existe aussi des diamants de couleur (rose, bleu, gris..)
  • Mois de naissance : avril
  • Symbole : L’Eternité 

C’est la pierre qui atteint des sommets aux enchères comme ce diamant rose acheté par le joaillier londonien Laurence Graff pour 46 millions de dollars !! Pour les différentes formes de taille de diamant se reporter à la rubrique « Forme des pierres» ci-après.

Le Certificat de diamant

Lors de l’acquisition d’un diamant un certificat vous a été délivré. Cela concerne les diamants de 0,5 carat et plus. Cependant il n’y a pas d’obligation du bijoutier de vous délivrer ce certificat.Pour les plus petits diamants, les informations concernant les caractéristiques du diamant sont mentionnées sur votre facture et pourra authentifier la valeur de votre bijou auprès des assureurs.Le certificat est émis par un laboratoire indépendant établissant les caractéristiques d’un diamant. C’est la « carte d’identité » du diamant. Les caractéristiques sont répertoriées selon les 4C (indissociables) dont voici le détail ci-après :

Afin de juger la valeur d’un diamant le laboratoire GIA a élaboré diverses caractéristiques, selon la norme internationale, appelé la règle des 4C :

  • Le Carat (Carat) : Unité de mesure pour le poids du diamant, la conversion est le cinquième d'un gramme : 1 carat = 0,2 gramme (Attention ne pas confondre avec le carat or).
  • La Couleur (Color) : L'échelle de couleur d’un diamant commence à D (incolore) et se termine à Z (jaune clair. Nous vous conseillons de choisir un diamant dont la couleur est comprise entre « D » et « I ». 
  • La Taille (Cut) : qui relève son éclat. Se rapporte aux angles et aux proportions du diamant. Mieux est taillé le diamant mieux il reflète la lumière. Cela augmentera d’autant sa brillance. C’est ce qu’on appelle les « feux » du diamant.
  • La Pureté (Clarity) : c’est-à-dire la présence ou non d’inclusions visibles ou invisibles à l’œil nu. Les degrés de pureté des diamants purs à l'oeil nu sont mesurés sous agrandissement 10x. Une échelle de pureté a été établie afin de classifier le diamant selon son degré de pureté de IF à SI.

Les laboratoires mondialement connus pour établir ces certificats sont les suivants :

  • Le GIA (Gemological Institute of America). Le plus important institut au monde.
  • IGC (International Gemological Center).
  • IGI (International Gemological Institut) : un des grands laboratoires d’Anvers
  • HRD (Hoge Raad voor Diamant) : c’est le représentant de l’industrie du diamant en Belgique à Anvers, centre mondial du diamant.
  • EGL (Européan Gemological Laboratory)

Une fois expertisée, la pierre peut être scellée. Le diamant est alors enfermé dans une boîte transparente. Il ne peut donc plus y avoir de contestation possible.

 Tous les laboratoires ne proposent pas cette option et à vrai dire l'inscription au laser du numéro du certificat sur le rondiste du diamant tend aujourd'hui à remplacer le scellé.

L'inscription au laser du numéro du certificat sur le rondiste ou sur la table du diamant est une option supplémentaire qui vous permet d’identifier votre diamant. L'inscription est très discrète et invisible à l'oeil nu, il faut une loupe 10 X ou 15 X pour la voir. Seul le laboratoire ayant certifié le diamant peut graver au laser le numéro de certificat

 

Les autres Pierres Précieuses

Le saphir :

  • Couleur : bleu mais existe en plusieurs couleurs sauf le rouge
  • Mois de naissance : septembre
  • Symbole : la fidélité

C’est le minéral le plus dur après le diamant. Un bijou saphir est souvent offert en  cadeau de fiançailles. 

Emeraude :

  • Couleur : vert (avec des nuances)
  • Mois de naissance : mai
  • Symbole : espoir et renouveau

Le plus grand centre de taille se trouve à Jaipur car le maharadjah était passionné d’émeraudes.

Rubis :

  • Couleur : rouge
  • Mois de naissance : juillet
  • Symbole : la puissance (très présente parmi les joyaux des familles royales)

C’est la pierre précise qui peut avoir le plus de valeur après le diamant. La Birmanie est le 1er producteur, la Thaïlande le 1er vendeur.

 

Pierres Fines

L’aigue marine

  • Couleur : bleu clair
  • Mois de naissance : mars
  • Symbole : garantie d’un mariage heureux – talisman des marins

Ce minéral évoque la mer et appartient à la même famille que l’émeraude (ne pas confondre avec la topaze bleue) Un beau rendu lorsque l’aigue-marine pierre est associée à l’or blanc

L’améthyste

  • Couleur : violet (avec nuances de tons)
  • Mois de naissance : février
  • Symbole : clairvoyance ; elle chasse les mauvais esprits

C’est une variété de quartz et sa couleur est du à sa composition incluant des traces de fer. Elle est très représentée dans les Joyaux de la Couronne Britannique.

 La citrine

  • Couleur : jaune
  • Mois de naissance : novembre
  • Symbole : porte-bonheur

Variété de quartz, la citrine se trouve rarement à l’état naturel. Elle est souvent le résultat d’un quartz ou d’améthyste traité. Les tons varient du jaune au rouge en passant par l’orangé…

Pour garder tout son éclat éviter de laisser la pierre exposée aux UV.

 Le péridot

  • Couleur : « vert olive »
  • Mois de naissance : aout
  • Symbole : protection et bonheur

Pierre précieuse aussi appelée « olivine » pour sa couleur. Les premiers cristaux ont été découverts sur l’ile de Zabargad en mer rouge par les croisés.

Pierre favorite de la reine Cléopatre, elle fut mentionnée plusieurs fois dans la bible

 La topaze

  • Couleur : multiple
  • Mois de naissance : décembre (bleu), novembre (jaune)

Cette pierre aux différentes couleurs (doré, jaune, orangé) a beaucoup de succès dans ses nuances de bleu (obtenues par traitement).

Dans l’Egypte ancienne elle représentait Ra, le roi soleil.

Une topaze de plus de 7000 carats est actuellement exposée au Smithsonian Institute de Washington.

 La tourmaline

  • Couleur : souvent rose
  • Mois de naissance : octobre
  • Symbole : apaise les esprits, pierre des muses

En général de couleur rose elle peut revêtir des dizaines de nuances de couleur. Son nom provient du Sri Lanka ou il signifie «couleurs mélangées ». Chaque pierre possède deux nuances propres  (une plus claire que l’autre) selon l’angle de visualisation.

Le Lapis Lazuli

  • Couleur : bleu intense
  • Symbole : sagesse et noblesse

Elle contient de la lazurite donnant la couleur bleue. Réduite en poudre elle est utilisée par les peintres. Pierre très présence parmi les objets des familles royales Egyptiennes. De par sa présence au Chili elle est devenue la pierre nationale.

 

Le quartz fumé

  • Couleur : brun translucide
  • Symbole : de protection

Le quartz en général est un minéral très abondant sur terre est décliné en multiples couleurs par exposition radioactive ou chauffage.

 

Les perles

  • Mois de naissance : juin
  • Symbole : la féminité et beauté

La perle est un corps nacré qui se forme à l’intérieur de certains coquillages.

Ce n'est qu'au début du XXème siècle que des ingénieurs japonais parviendront à reproduire de façon massive la perle fine jusque-là uniquement accessible à l'aristocratie. Le succès commercial de la perle de culture s'étend rapidement au monde entier, remplaçant pratiquement la perle fine.

 La perle de Tahiti :

Elles sont de plus en plus recherchées et la Polynésie Française est de loin le premier producteur mondial en terme de qualité.

Les perles des Mers du Sud présentent une grande variété de couleurs.
Les teintes vont du blanc argenté à l’or le plus pur en passant par les nuances rose, crème, champagne, vert, bleu et jaune.

Classification des perles de Tahiti

Le principal système de classification est le système AAA-A.

Les perles de Tahiti doivent présenter un minimum de 0,8 mm d’épaisseur de couche de nacre.

 

  • AAA : perle ne présentant aucune imperfection sur au moins 90 % de sa surface. Très bon lustre au minimum.
  • AA+ : perle ne représentant aucune imperfection sur au moins 80 % de sa surface. Bon lustre au minimum. 
  • AA : perle ne représentant aucune imperfection sur au moins 70 % de sa surface. Bon lustre au minimum.
  • A : perle ne représentant aucune imperfection sur au moins 70 % de sa surface. Lustre moyen au minimum.

 

5/Les anniversaires de mariage

  • 1 : or 
  • 2 : cuir 
  • 3 : perle 
  • 5 : saphir 
  • 10 : diamant 
  •  5 : rubis 
  • 16 : saphir
  • 20 : émeraude 
  • 25 : argent 
  • 30 : perle
  • 35 : rubis

 

Forme des pierres

Les formes de taille les plus brillantes comportent en théorie entre 55 et 57 facettes mais le lapidaire va adapter ces notions théoriques à la pierre afin d'obtenir le plus de brillance, la plus belle couleur et positionner les éventuelles impuretés dans une partie la moins visible.

  • rond,
  • princesse,
  • émeraude,
  • poire,
  • ovale,
  • radiant,
  • Asscher,
  • coussin,
  • cœur,
  • marquise
  • trillon
  • baguette

 

Types de fermoirs

  • Crochet : simple agrafe à une extrémité du bracelet ; pièce « à bascule » de l’autre extrémité, souvent en forme de huit. Moins sur que les autres fermoirs.
  • Magnétique : c’est un fermoir simple utilisant 2 aimants pour chaque extrémités.
  • Vissé : le fermoir se visse et comme il faut deux mains pour y arriver, il est surtout utilisé pour les colliers. (pas adapté à des bijoux rigides car risque de dévissage)
  • Ressort : fermoir le plus répandu. Une petite tige se tire vers l’arrière le long d’un anneau circulaire. A l’autre extrémité un autre anneau s’insére dans le premier
  • Bascule : d’un coté une boucle ou un anneau et de l’autre une barre s’insérant dans l’anneau. Un peu moins sur que le ressort mais facile d’utilisation.
  • Pince de homard ou « mousqueton » : fermoir très résistantconstitué d’un mécanisme à ressort maintenant la pince fermée.
  • Tiroir : deux pièces qui s’emboitent comme dans un « tiroir ». Elles s’ouvrent lorsque l’on pousse le levier extérieur. Pousser en sens inverse pour refermer.

 

Types de fermoirs pour boucles d’oreilles

  • Crochet: C’est principalement une tige en forme de crochet traversant le lobe de l’oreille.
  • Poussettes: fixée à l'aide d'un « papillon » qui se glisse dans la tige qui traverse la lobe de l’oreille. La tige est crantée 2 fois pour 2 positions du papillon
  • Clips: Aucune tige traversant l’oreille. Boucles d’oreilles pouvant être utilisées chez les femmes n’ayant pas les oreilles percées avec une fermeture pinçant l’oreille.
  • Alpa: d'un côté une tige crantée et de l'autre, une petite pièce de métal de forme circulaire et bombée, percée d'un trou et composé de deux languettes latérales. Ces deux languettes forment une pince qui permet d'actionner deux ressorts à l'intérieur du fermoir afin qu'ils viennent se caler sur un cran de la tige afin de la bloquer ou la libérer afin d'ouvrir le fermoir.

 

Lexique alphabétique 

  1. A façon : On appelle « travail à façon » lorsque le client fourni son OR et ou ses pierres afin de réaliser un bijou de son choix sur mesure.
  2. Affineur : c’est le nom que porte un fondeur d’or ou d’argent qui part d’un mélange d’or mou pur à 24 carats pour affiner l’or vers un alliage 18 carats beaucoup plus solide.
  3. Alliage : Combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments en général pour renforcer sa dureté et pour créer des teintes ; exemple l’or blanc est issu de l’alliage d’or, d’argent, de palladium et recouvert d’une couche de rhodium). La proportion de métal précieux dans l’alliage s’appelle le « titre ». Il s’exprime en millièmes.
  4. Apprêt : partie en or qui supporte la pierre précieuse en joaillerie.
  5. Carat (Pierres) : Unité de poids pour les pierres (1 carat = 0,2 gr)
  6. Carat or : Unité de mesure qui donne la pureté du métal or. L’or est dit pur quand il fait 24 carats. Le métal est alors mou. Pour la bijouterie l’or est mélangé avec un alliage. La proportion de métal précieux s’appelle le « titre »
  7. Cabochon : Un cabochon est une pierre précieuse ou fantaisie polie, formant un dôme, mais non taillée.
  8. Certificat : Ce dernier est la « carte d’identité » d’une pierre précieuse ou d’une pierre fine. Le certificat mentionne les caractéristiques de la pierre, basées  sur des normes internationales de gemmologie.Les certificats concernant les diamants certifiés comportent le degré de pureté, le degré de couleur, le degré de fluorescence, le poli, la qualité de taille ou de proportions, la symétrie, ses dimensions, diamètre, hauteur et épaisseur exprimés en millimètres.Les certificats sont établis par des laboratoires de gemmologie dont les plus connus sont : le Gemmological Institut of America (GIA) aux Etats-Unis, le Laboratoire Français de Gemmologie, le HRD à Anvers en Belgique particulièrement spécialisé dans la certification des diamants.
  9. Chaton : Tête d'une bague comportant un serti à griffes entre lesquelles on fixe une pierre. Ce terme est employé pour désigner, dans le langage courant, l'ensemble formé par le serti et la pierre.
  10. Chevalière : Bague à large chaton gravé d'armoiries.
  11. Empierrage : Action de couvrir de pierres la surface d'un bijou ; en joaillerie, travail de positionnement des pierres sur le métal d'après un dessin.
  12. Gemme : C'est ensemble des pierres fines, pierres ornementales et pierres précieuses.
  13. Gravure de poinçons : les poinçons marquent les bijoux en or afin d'identifier leur origine de fabrication et la qualité de l'or utilisé. (voir notre rubrique « Les métaux et leurs poinçons »)
  14. Joaillerie : l’art de mettre en valeur des pierres précieuses en opposition à la bijouterie qui, elle, met le métal en avant.
  15. Lapidaire : Spécialiste en pierres précieuses.
  16. Monture : Ouvrage de joaillerie se destinant à recevoir des perles et des pierres.
  17. Pavage : Ensemble de petites pierres montées côte à côte. Le pavage produit un effet de masse par la juxtaposition des pierres. Beaucoup de maitrise pour cette technique pour une finition impeccable.
  18. Polissage : Finition sur le bijou par action de frottement pour augmenter sa brillance.
  19. Rhodiage : consiste à déposer par électrolyse une fine couche de rhodium pour augmenter la brillance de l’or blanc.
  20. Sertissage : Fixation de la pierre sur le métal.
  • Serti griffes : Fixation d'une pierre taillée sur un bijou à l'aide de quelques tiges métalliques rabattues sur celle-ci.
  • Serti grains : Fixation d'une très petite gemme sur un bijou à l'aide de métal levé sur son support et rabattu sur elle comme un granule.
  • Serti clos : Fixation d'une pierre par une fine plaque métallique qui l’entoure complètement
  • Serti rail : Le serti rail consiste à glisser les pierres entre deux rails. Les pierres sont un plus dissimulées que dans les autres techniques.
  • Solitaire : pièce de joaillerie portant une seul pierre précieuse.